SNIPER, GUERRILLA, SHARK, RAZOR ET LES AUTRES

Compagnie P.A.S. / Emmanuelle Grangier

Une pièce pour 4 danseurs, 4 bots traders, 13 robots et un musicien

Prix SACD Création Interactive

Un narrateur, Sniper, algorithme boursier fantomatique, vit dans un monde nanotemporel qui échappe à notre champ de perception. Il nous raconte son histoire et celles de ses ancêtres humains et algorithmiques, celle de ces fourmilières hurlantes, gesticulantes, places boursières aujourd’hui désertiques. Il déroule le récit de la quête frénétique d’un temps réel toujours plus réel. Une épopée absurde, burlesque où cohabitent et se confrontent différentes échelles temporelles, le temps y est étiré, dilaté ou contracté. Sniper et ses amis nous donnent à voir en temps réel leurs comportements, nous livrent leurs stratégies inspirées de stratégies ancestrales, guerrières ou cynégétiques, les règles du jeu auxquelles nous sommes tous soumis. La pièce est en VO sous-titrée en français, seul le langage algorithmique y est parlé, chanté, interprété par les danseurs.

Ce projet transdisciplinaire « Arts Sciences » est librement adapté de l’ouvrage 6/5 de l’anthropologue Alexandre Laumonier sur le Trading Haute Fréquence paru aux éditions Zones sensibles. http://www.zones-sensibles.org/livres/6-5/

« Trois millisecondes dans le temps informatique représentent une heure de temps humain. » Alexandre Laumonier, 6/5.

« Le monde entier devient plus intelligent parce que nous voulons qu’il en soit ainsi ». Sam Palmisano, PDG d’IBM, le 12 novembre 2008 à Istanbul.

INTERDISCIPLINARITÉ

Ce projet a été pensé et construit en collaboration avec le chercheur Rochdi Merzouki et les étudiants de Polytech'Lille, équipe MOCIS du laboratoire CRIStAL Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille et le chercheur Fabien Delorme du CRIL, Centre de Recherche en Informatique de Lens, laboratoire de l’Université d’Artois et du CNRS, reconnu internationalement dans le domaine de l’Intelligence Artificielle.

ÉQUIPE PLATEAU

Emmanuelle Grangier / Concept et chorégraphie
Daphné Clain / Danse et performance
Marion Parrinello / Danse et performance
Mario Branco / Danse et performance
Bruno Maréchal / Danse et performance
Guillaume Le Boisselier / Création et performance sonore
Stéphane Cousot / Régie numérique et générale
Charles Sauvat / Graphiste et assistant régie numérique

COPRODUCTIONS

Le Cube, Fées d’hiver, Pictanovo, la SACD
Production cofinancée par Pictanovo dans le cadre du Fond Expériences Interactives avec le soutien du Conseil Régional Nord-Pas-de- Calais, de la Métropole Européenne de Lille, de la CCI Grand-Hainaut, du Centre National du Cinéma et de l’image animée.

CONTACTS

Emmanuelle Grangier / Chorégraphe
emmanuellegrangier@gmail.com / +336 59 09 65 62

Lionel Stora / Diffusion et production
lionel.stora@gmail.com / +337 83 13 07 86

Photographies Léos Ator et Charles Sauvat

LIVRET A TÉLÉCHARGER


BIOGRAPHIES


Emmanuelle Grangier est artiste-chercheur, plasticienne et chorégraphe. Elle a un doctorat en Art et sciences de l'art (Le bug : une esthétique de l'accident). Elle travaille à croiser différentes écritures (performative, chorégraphique, interactive…) et différents espaces comme ceux de l’installation et du plateau. Ses projets sont interdisciplinaires « art et sciences » essayant de développer un processus de pensée et de conception partagée, l'idée étant de faire oeuvre ensemble. Depuis 7 ans, avec le laboratoire L3I (La Rochelle), le laboratoire CRIStAL (Lille), l'équipe Flowers (Inria Bordeaux) et le CRIL (Lens), elle travaille avec des chercheurs en robotique et en Intelligence Artificielle. Elle crée en 2012 la compagnie P.A.S. (Pratiques Artistiques et Scientifiques).
Ses travaux questionnent l'évolution de la relation humain/robot. Elle s’intéresse à l’émergence de ces nouvelles formes d’altérité radicale, aux relations et aux langages singuliers qu’elles font naître. Que nous renvoient-elles de notre humanité et comment bouleversent-elles notre rapport à la différence ?
Son travail a été présenté en France (Centre Georges Pompidou, Bains Numériques, VIA, Scopitone, le Cube, Gamerz, le Hublot…) et ailleurs (State Festival à Berlin, Vision in the Nunnery à Londres…). Elle a enseigné les pratiques numériques à l'Ecole Supérieure d'Art de Cambrai et enseigne aujourd'hui à l'université de Toulon et d'Aix-Marseille.


Company P.A.S. / Emmanuelle Grangier

A choreographic piece for 4 dancers, 4 bots traders, 13 robots and a musician.

Interactive Creation SACD Award

A narrator, Sniper, a ghostly trading algorithm, lives in a nanotemporal world that escapes our field of perception. He tells us his story and those of his human and algorithmic ancestors, the story of these howling, gesticulating anthills, stock markets today desert. It unfolds the story of the frenetic quest for an ever more real time. An absurd, burlesque epic in which different temporal scales coexist and confront each other, time is stretched, dilated or contracted. Sniper and his friends give us a real-time view of their behavior. They give us their strategies inspired by ancestral strategies, warlike or cynegetic, the rules of the game to which we are all subject. The piece is in VO subtitled, only the algorithmic language is spoken, sung, interpreted by the dancers.

This transdisciplinary project "Art Sciences" is freely adapted from the book 6/5 of the anthropologist Alexandre Laumonier on High Frequency Trading published by Zone Sensibles. http://www.zones-sensibles.org/livres/6-5/

INTERDISCIPLINARITY

This project was conceived and built in collaboration with the researcher Rochdi Merzouki and the students of Polytech'Lille, MOCIS team of the laboratory CRIStAL, Center of Research in Computer Science, Signal and Automatique of Lille and the researcher Fabien Delorme of the CRIL, Lens Computer Research Center, CNRS and University of Artois laboratory, internationally recognized in the field of Artificial Intelligence.

THE TEAM

Emmanuelle Grangier / Concept and choreography
Daphné Clain / Dance and performance
Marion Parrinello / Dance and performance
Mario Branco / Dance and performance
Bruno Maréchal / Dance and performance
Guillaume Le Boisselier / Sound creation and performance
Stéphane Cousot / Digital and General Control
Charles Sauvat / Graphic Designer and Digital Assistant

COPRODUCTIONS

Le Cube, Fées d’hiver, Pictanovo, the SACD
Production co-financed by Pictanovo as part of the Interactive Experiences Fund with the support of the Nord-Pas-de-Calais Regional Council, the Lille European Metropolis, the CCI Grand-Hainaut, the National Center for Cinema and Animated Image.

CONTACTS

Emmanuelle Grangier / Choreographer
emmanuellegrangier@gmail.com / +336 59 09 65 62

Lionel Stora / Diffusion and production
lionel.stora@gmail.com / +337 83 13 07 86

Photographs by Léos Ator and Charles Sauvat

DOWNLOAD BOOKLET


BIOGRAPHIES


Emmanuelle Grangier is an artist-researcher, digital artist and choreographer, she has a Ph D in art and sciences of art (The bug: an aesthetic of accident). She crosses different writings (performative, choreographic, interactive ...) and different spaces such as installation and stage. His projects are interdisciplinary "art and sciences" trying to develop a process of thought and shared conception. For 7 years, with the laboratory L3I (La Rochelle), the laboratory CRIStAL (Lille), the team Flowers (Inria Bordeaux) and the CRIL (Lens), she works with researchers in robotics and Artificial Intelligence. In 2012, she created P.A.S. (Artistic and Scientific Practices). His works question the evolution of the human / robot relationship. She is interested in the emergence of these new forms of radical otherness, the singular relationships and languages that they generate. What do they tell us of our humanity and how do they disrupt our relationship to difference ? His work has been presented in France (Center Georges Pompidou, Bains Numériques, VIA, Scopitone, Le Cube, Gamerz, Le Hublot ...) and elsewhere (State Festival in Berlin, Vision in the Nunnery in London...). She taught digital practices at Cambrai Higher School of Art and teaches today at the University of Toulon and Aix-Marseille.